Locatie

skip to Main Content

Bois de Cise un vue sur mer pittoresque

Bois De Cise Un Vue Sur Mer Pittoresque

Bois de Cise. Le Art Nouveau et un Pick-nick Hotspot

… Aujourd’hui, le Bois de Cise n’est pas une station balnéaire à la mode, mais un lieu de repos idéal. Les maisons, dont certaines sont en Art Nouveau, serpentant de part et d’autre de la falaise qui s’ouvre, méritent une visite et un détour.

Pick-nick Hotspot. Au bout du boulevard principal se trouve un petit parc dans lequel se trouve un pavillon des années 50 ou 60.  C’est l’un des plus beaux endroits en France pour manger votre sandwich. Une table pour vous le dire. Qui est très sportif a déjà emporté sa palette de tennis de table, car il y a aussi des tables de ping-pong en béton.

Bois de Cise est un lieu pittoresque a 15 min de Cayeux Sur Mer

Il s’agit d’une subdivision d’une vallée boisée qui faisait partie d’une plus grande forêt, dont la taille a diminué depuis que les moines bénédictins l’ont abattue au Moyen Âge jusqu’à nos jours.

Sous l’ancien régime, le Bois de Cise, terrain de chasse, appartenait à la Châtellenie d’Ault.

Au XIXe siècle, le bois est l’héritage de la famille Delorgne de Souplicourt.

En 1853, Saint-Hilaire-Dufour, président de la Chambre de commerce de Dieppe, en devient propriétaire et en fait un événement de chasse.En 1883, il la vendit à M. Chardin, qui vivait au Tréport.

C’est  a 1896 que le Bois de Cise actuel a vu le jour.

Vers 1896, Jean-Baptiste Theulot, négociant en vins de Mercurey, achète sa première terre du Bois de Cise à Monsieur Chardin.

Par un cahier des charges établi le 5 février 1898, le lotissement de près de 500 000 mètres carrés de terrain, divisé en 400 lots dont la superficie varie de 180 à plus de 1700 mètres carrés.

L’extraction de cinquante mille mètres cubes de craie donne au front de mer sa forme actuelle.

Sur les pentes de la falaise, des villas luxuriantes de style Belle Epoque ont été construites. Chaque maison a son histoire. Il a un nom réel au lieu d’une chanson qui existe encore aujourd’hui.

La Grande Guerre met fin au projet d’urbanisation de Jean-Baptiste Theulot, permettant aux promeneurs de profiter d’un environnement bucolique en visitant ce site historique. Au printemps, les jacinthes sentent mauvais. En automne, les mouettes dansent avec le vent entre les falaises.

 

 

Back To Top